D comme DAVE KEZNER

Dave-Kezner

Dave et ses démons

Détrompez-vous, malgré ce titre nous adorons  Dave Kezner ici-bas.

Si son premier album, « New World » était une ode à l’oeuvre entière de Pink Flyod, choeurs compris,  le deuxième, « Static », plus généraliste, englobe quant à lui, toute les années 70. Dave, c’est un peu donc les seventies en 2020 et au final, vu le talent du show man,  ses deux albums demeurent incontournables. Bravo Dave!

Laisser un commentaire